L’ouragan italien

Flamme! Une assiette de spaghettis pour les mandarines européennes à la Schumanplein. Un F*** You sincère de Rome pour les Von der Leyens, Timmermansen et Verhofstadt de ce continent rouillé.

Dimanche, l’Italie a opté massivement pour Giorgia Meloni et son parti “Frères d’Italie” (Fratelli d’Italia). Un parti avec une histoire brûlée de Mussolini et une présidente qui ose prendre un virage serré dans la société.

Hochet de lépreux

Dans les médias italiens, elle est qualifiée de centre de droite à droite. En Europe occidentale libérale de gauche, c’est à l’unisson « l’extrême droite ». Le hochet de lépreux ultime pour l’établissement européen. Celui qui a le tampon et l’encre pour étiqueter les politiciens (et leurs millions d’électeurs) comme des parias sociaux, reste toujours un mystère pour moi – après 22 ans de Wetstraat. Sont-ils entre les mains de la haute finance, du monde syndical ou de nos médias et universités politiquement corrects ?

La Faucheuse de la Schumanplein

Et quand exactement obtenez-vous ce tampon ? Si vous êtes contre la migration massive illégale ? Contre le foulard ? Contre l’agenda LGBTQI ? Contre l’idéologie du genre ? Contre l’avortement ? Combien de Naughty Points devez-vous marquer avant que la Faucheuse de la Schumanplein ne vienne tondre l’herbe sous votre cheminement de carrière en vous qualifiant de raciste/fasciste/sexiste ?

Meloni n’est aucune d’entre elles et son parcours sera centré à droite, mais vous lisez les plus grandes bêtises de nos médias. Et avez-vous vu cette photo mise à jour de Knack ? Meloni fait gris, gris et agressif. Giorgia la befana. Et cela à cause de notre magazine hebdomadaire de hérauts contre les vérités alternatives et les fake news.

Démocratie sélective

Aujourd’hui, De Tijd titre en gros titre : « Juste ce dont l’Europe pourrait se passer, un coup sec italien vers la droite. » Même notre seul journal européen de qualité ne donne pas une chance à Meloni. Il n’y a de félicitations pour aucune banque libérale de gauche. Evidemment pas de notre gouvernement mauve-vert belge pour qui le politiquement correct est une affaire d’Etat. “Le siècle des femmes” ne s’ouvrira pas pour la première femme Premier ministre d’Italie si elle est idéologiquement conservatrice de droite.

La gauche accuse la droite de saper la démocratie, mais ne fait rien d’autre elle-même en dénonçant des millions d’Européens comme des imbéciles. Notez le mot du 21e siècle : « déplorables ». Merci Hillary.

Les Infréquentables

Qu’ils commencent à peine à s’habituer dans les salons bruxellois, les infréquentables sont de plus en plus gros. Après la victoire des démocrates suédois et maintenant des Fratelli, notre groupe européen ECR représente déjà plus de millions d’Européens que les groupes traditionnels démocrates-chrétiens, verts et libéraux. Seuls les socialistes sont plus grands.

La démocratie chrétienne, déclinante et désemparée

Le pouvoir déclinant de la démocratie chrétienne européenne est particulièrement frappant. Hier, nous en avons vu un bel exemple dans notre hémisphère flamand. Le tout nouveau président Sammy Mahdi a demandé à ses deux partisans au gouvernement de dire “non” à chaque proposition de compromis. Luttant pour une poignée d’euros supplémentaires alors que le monde occidental tremble jusqu’à ses fondations.

Donnez aux Flamands un projet dont ils rêvent, comme leur propre sécurité énergétique, sûre, durable et abordable. Laissez les Flamands participer et rêvez d’un avenir meilleur.

Jambon a tout fait pour Beke. A défendu l’indéfendable et obtient maintenant une puanteur de remerciement. Le désespoir de la démocratie chrétienne n’a jamais été aussi criant. A échangé la “bonne gouvernance” contre une politique de sabotage. Kris Peeters bis. Ils navigueront avec.

Poutine

Reste à savoir si Giorgia Meloni deviendra un bon Premier ministre italien. Dans un pays aux prises avec une croissance nulle, un chômage élevé et d’immenses disparités régionales depuis des années, ce ne sera pas une tâche facile. Le mandat du gouvernement italien est court, la coalition n’est pas épuisée. Et puisque l’idolâtrie politique n’est pas pour moi, je vais aussi regarder de manière critique, en particulier à leur ligne Poutine et au cours de l’OTAN.

Giorgia

Il est certain que Giorgia Meloni a réappris aux Italiens à rêver. Après la bouillie technocratique à sec de Mario Draghi et co pendant des années, une femme s’est levée. Sorti de nul part. Mais avec une conviction profonde, l’éloquence d’un ancien orateur romain et la force intérieure d’un ouragan.

Bonne chance, Giorgia. Vive l’Italie.

Advertentie

Geef een reactie

Vul je gegevens in of klik op een icoon om in te loggen.

WordPress.com logo

Je reageert onder je WordPress.com account. Log uit /  Bijwerken )

Twitter-afbeelding

Je reageert onder je Twitter account. Log uit /  Bijwerken )

Facebook foto

Je reageert onder je Facebook account. Log uit /  Bijwerken )

Verbinden met %s